Actualités

bilan jardins perchés ferme urbaine

Février 2024

Lancement de la saison 2024

Les ventes reprennent en douceur 
La reprise des ventes à lieu depuis fin janvier sur commande dans la limite des (petits !) stocks d’hiver disponibles. Une montée en puissance des créneaux de vente et des variétés proposées se fera au fur et à mesure durant le printemps !

Initiative Touraine Val de Loire

janvier 2024

Initiative Touraine Val de Loire

Nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons obtenu le soutien du réseau Initiative Touraine Val de Loire.
Cela nous permet d’obtenir un prêt d’honneur qui servira à développer l’agritourisme à la ferme.
Merci de leur confiance !

visite des jardins perchés - ferme urbaine tours

septembre 2023

J’habite mon jardin devient la SCEA La Ferme des Jardins Perchés

Faute d’avoir un maraicher souhaitant s’installer sur le projet à l’ouverture, c’est l’agro campus de Tours-Fondettes qui avait été retenu et permis de le faire vivre. Entre 2020 et 2023, le site a servi de support pour l’apprentissage de tout un panel d’étudiants (de la classe de seconde jusqu’aux classe de BTS).

Il a permis de tester des techniques innovantes de culture hors sol et d’en faire un espace de démonstration d’agriculture urbaine.

En septembre 2023, Yoann et Mélanie DUBALLET, reconvertis professionnellement au maraichage et fraichement diplômés (Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole), reprennent le site (toujours en partenariat étroit avec l’agro campus de Tours Fondettes et Tours Habitat) afin de recoller au projet d’origine : créer une ferme urbaine sur petites surfaces et proposant diverses méthodes culturales (pleine terre, hydroponie et aquaponie).

Le tout en harmonie avec les habitants de la résidence et en souhaitant ouvrir au public, pour partager cette belle expérience.

visite des jardins perchés - ferme urbaine tours

septembre 2023

J’habite mon jardin devient la SCEA La Ferme des Jardins Perchés

Faute d’avoir un maraicher souhaitant s’installer sur le projet à l’ouverture, c’est l’agro campus de Tours-Fondettes qui avait été retenu et permis de le faire vivre. Entre 2020 et 2023, le site a servi de support pour l’apprentissage de tout un panel d’étudiants (de la classe de seconde jusqu’aux classe de BTS).

Il a permis de tester des techniques innovantes de culture hors sol et d’en faire un espace de démonstration d’agriculture urbaine.

En septembre 2023, Yoann et Mélanie DUBALLET, reconvertis professionnellement au maraichage et fraichement diplômés (Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole), reprennent le site (toujours en partenariat étroit avec l’agro campus de Tours Fondettes et Tours Habitat) afin de recoller au projet d’origine : créer une ferme urbaine sur petites surfaces et proposant diverses méthodes culturales (pleine terre, hydroponie et aquaponie).

Le tout en harmonie avec les habitants de la résidence et en souhaitant ouvrir au public, pour partager cette belle expérience.

bilan jardins perchés ferme urbaine
bilan jardins perchés ferme urbaine

septembre 2022

La Ferme des Jardins Perchés

Yoann et Mélanie DUBALLET diplômés d’un Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole poursuivent le projet de maraîchage urbain en collaboration avec l’agro campus de Tours Fondettes et TOURS HABITAT.
Ils expérimentent plusieurs méthodes culturales (pleine terre, hydroponie et aquaponie) adaptées à la dimension atypique du lieu.
Pour tester leur production : Devenez client de « La Ferme des Jardins Perchés » (ciboulette.net)

bilan jardins perchés ferme urbaine

MARS 2021

Les Jardins Perchés – Bilan An 1

Après un an d’existence, premier bilan avec Audrey Debonnel et Victor Soret, spécialistes de l’agriculture urbaine.

bilan jardins perchés ferme urbaine

septembre 2018

Le projet « J’habite mon Jardin » de l’agrocampus TOURS – FONDETTES retenu par le jury

Ce projet propose d’associer à la production de végétaux au sol et en toiture :
> des animations grand public, et intégrer le site dans le concept des fermes pédagogiques de l’agrocampus,
> de la formation en développant des formations techniques pour les futurs maraîchers urbains mais également pour les élus des villes et intercommunalités qui souhaiteraient développer des projets de ce type,
> de la recherche et du développement,
> la création d’une association de riverains pour mettre en valeur les liens sociaux et faciliter les échanges.